Et si porter le chapeau était bénéfique pour avancer ?

Débattre d’un sujet, d’un problème ou se positionner sur une idée peut être difficile et/ou prendre beaucoup de temps. Une méthode efficace pour canaliser la réflexion et gagner du temps est ‘Les 6 chapeaux de la réflexion’©. Avec elle, vous pouvez évaluer les effets d’une décision en prenant en compte plusieurs points de vue, et cela dans un temps limité.

Vous conviendrez certainement qu’il n’est pas aisé d’allier en parallèle une dimension émotionnelle et du scepticisme dans une réflexion collective ou individuelle. Nos méthodes de pensée traditionnelles sont généralement tributaires de l’argumentation et de la critique, ce qui les rend conflictuelles et négatives. Notre flux de pensées prend alors le dessus sur notre bon sens et nous mélangeons tout : émotion, information, logique, critique. Résultat : nous sommes dans le flou, et notre pensée n’est ni construite, ni constructive.

6 chapeaux pour y voir clair 
Pour dépasser ces limitations, Edward de Bono, psychologue maltais spécialiste en sciences cognitives, a développé la “pensée parallèle”. Celle-ci permet d’organiser la réflexion selon 6 points de vue – ou modes de pensée – symbolisés par des chapeaux de couleurs différentes. Il a créé cette méthode suite à un constat plutôt simple ;

  • Nous tentons toujours d’en faire trop à la fois.
  • Lorsque nous réfléchissons, nous avons tendance à laisser venir naturellement nos pensées dans l’ordre où elles nous apparaissent.

Dès lors, les six chapeaux permettent de clarifier les raisonnements, de surmonter les travers personnels, de sortir des cadres de réflexion habituels et de trouver des solutions réellement inédites qui font la différence. Le secret de la méthode est de séquencer notre pensée : nous pouvons alors nous concentrer sur une chose à la fois et nous empêchons la censure automatique d’éliminer d’emblée des idées qui nous déconcertent. 

Des avantages multiples pour la création ou la résolution de problèmes

  • Voir la situation sous des angles différents
  • Admettre la multiplicité des points de vue
  • S’autoriser à explorer des champs de réflexion inhabituels
  • Surmonter les difficultés liées aux modes de communication, aux rôles relationnels
  • Identifier des solutions cohérentes
  • Eviter de sombrer dans la spirale des conflits basés sur l’absence d’accord à un instant T

La méthode est simple et efficace. Elle peut être utilisée autant en formation que dans l’animation de séances. Pour ma part, je l’ai expérimentée lors de l’accompagnement d’un groupe de travail. Elle m’a permis d’optimiser la réflexion collective et ainsi obtenir, dans un climat serein malgré un temps limité, un résultat apprécié par l’ensemble des acteurs engagés dans un processus d’élaboration de charte.

Économiser du temps, supprimer les problèmes d’ego, traiter une seule chose à la fois, voici les clés pour des séances moins chaotiques et plus constructives. Alors, êtes-vous prêt à porter le chapeau ?


Capsule rédigée dans le cadre du groupe de e-veilleur du CEP http://www.cep.vd.ch