Passer du savoir et savoir-faire au « faire savoir »

Avec les applications disponibles dans les Smartphones d’aujourd’hui, l’utilisation de la vidéo est devenue accessible à tous à chacun. Ludique, facilitant l’assimilation d’informations et favorisant les échanges, la vidéo a tous les atouts pour répondre aux besoins croissants d’innovation demandés par les centres de formation et aussi par les participants.

Il y a de cela plus de 30 ans maintenant, j’étais un apprenti passionné par la vidéo. Mon modeste salaire d’appentis me permettait juste de louer du matériel auprès des magasins Radio TV Steiner. Cette passion fut tellement dévorante que ma chambre s’est rapidement transformée en studio d’enregistrement et de mixage. Pour réaliser des productions vidéo, il fallait un matériel conséquent, et s’y connaître en connexion pour arriver à rendre compatible plusieurs appareils entrent eux. À l’époque, la miniaturisation et l’harmonisation des normes n’étaient pas la préoccupation des marques telles que Sony, Panasonic, JVC pour ne citer qu’elles. Enregistrer une séquence était à la portée des heureux possesseurs d’un caméscope. Si l’on souhaitait faire une ou des copies, la qualité de l’image et du son devenait rapidement mauvaise. Sans parler de l’encombrement des caméras VHS qui nécessitait une logistique conséquente en tout temps. Bref, vous l’avez compris, je parle d’une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas comprendre.

Par contre, si le matériel a évolué, les techniques de captation d’images et de sons n’ont quasiment pas changé. Aujourd’hui, malgré les avancées technologiques et la réduction en taille des appareils, cela reste primordial si l’on souhaite produire une capsule vidéo de qualité pour enrichir ses formations et/ou présenter ses activités. Un micro externe et un trépied restent les accessoires indispensables pour avoir une image stable et un son clair. Mettre en valeur ses propos, ou celui d’une personne interviewée est essentiel pour maintenir l’attention spectateur. Petit conseil : N’oubliez pas de vérifier la qualité du son de votre production vidéo, car un son de mauvaise qualité est la première cause d’arrêt du visionnement d’une vidéo en ligne.

Aujourd’hui, la vidéo s’est démocratisée avec l’arrivée, il y a une dizaine d’années, des Smartphones et ensuite des tablettes. Désormais, ce qui prenait les deux tiers d’une chambre d’apprentis se trouve dans une poche. Cet outil n’est plus, comme par le passé, destiné aux professionnels de l’image ou de l’enseignement. Il s’est démocratisé avec le temps et c’est une extraordinaire avancée pour les formateurs (que je suis) et les participants (que je suis aussi).

Quand je fais la promotion de la vidéo en formation, j’entends très souvent des formatrices et des formateurs se plaindre que cela est chronophage, et même compliqué. Pour certains, c’est beaucoup de temps à prendre pour des capsules qui ne durent que quelques minutes. C’est peut-être sans compter qu’une capsule peut être utilisée à plusieurs reprises, ce qui aura comme effet de réduire le rapport entre temps et coûts.

Aujourd’hui, la variété des activités en formation est devenue essentielle pour maintenir la motivation et l’intérêt de nos participants. Alors justement, profitez des nombreuses possibilités que vous offre la vidéo pour intervertir les rôles. Demandez à vos participants de réaliser une capsule vidéo pour illustrer une thématique, ou mieux encore, pour démontrer le transfert sur le terrain. Ainsi, les participants seront au centre de la création et de l’utilisation de contenus afin de partager leurs savoirs, savoir-faire et même les savoir-être. Cela, au sein de leur entreprise ou dans un cursus de formation. Le format vidéo est idéal pour le Micro Learning.

De la génération du savoir et du savoir-faire, nous passons celle du « faire savoir ». C’est pourquoi le visionnement vidéo s’accroît par rapport à la consultation d’articles sur Internet. Il est plus simple de présenter ce que l’on sait faire que le décrire en mots. De plus, la vidéo bénéficie d’une large audience auprès des participants ou qu’ils soient, et de quelle génération, ils appartiennent. Avec une capsule vidéo, vous disposez d’un support utile pour ancrer les apprentissages, utilisable pour poser un cadre, et de plus en plus utilisé pour présenter et diffuser des concepts ou méthodes de façon rapide et délocalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*