Sommes-nous déjà cuits ?

“Imaginons une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille… Le feu allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement, la température est agréable, la grenouille continue de nager. En réalité, elle ne se rend pas compte du danger… et finit par cuire. Jetez la même grenouille dans la marmite d’eau à 50°, un réflexe de rejet lui sauvera la vie.”

Cette métaphore a 30 ans. Elle a été présentée pour la première fois dans le livre de Marty Rubin “The Boiled Frog Syndrome”. Aujourd’hui, elle est toujours d’actualité et nous invite à rester éveillés au monde qui nous entoure. A savoir détecter les changements qui s’immiscent lentement dans nos vies, d’oser se remettre en question pour agir tant qu’il en est encore temps.

Ce que nous enseigne l’histoire de la grenouille, c’est qu’à chaque fois qu’une détérioration est lente et faiblement ressentie ou perceptible, il faut une conscience très aiguisée pour s’en rendre compte. Ou encore, une bonne mémoire ou un indicateur fiable d’après lequel on peut comparer l’état de la situation avec celle d’avant. Or, selon Olivier Clerc, auteur du livre “La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite”, il semble que ces facteurs soient tous trois peu utilisés et appliqués aujourd’hui.

A l’aide de sept fables, l’auteur s’appuie sur la puissance des métaphores pour nous inviter à réfléchir sur nous, sur la vie, sur notre rapport aux autres que nous entretenons aussi bien dans le cadre privé que professionnel. Grâce aux nombreux exemples en lien avec notre époque, il nous invite à la réflexion pour imaginer, innover et sortir de notre cadre habituel: se revisiter philosophiquement.

En lisant ce livre, j’ai particulièrement apprécié la métaphore du bambou chinois. Elle nous incite à être patient, “semer aujourd’hui pour récolter plus tard”. Et aussi celle de la cire et l’eau chaude qui nous enseigne qu’une première impression laisse une trace qui influera fortement la suite. Ma préférence est pour celle du papillon et du cocon qui nous amène à repenser notre posture face aux épreuves. Elle démontre clairement la nécessité d’agir soi-même pour assurer son développement, le fruit de nos efforts nous permettant de nous dépasser et d’évoluer à long terme. Tellement juste !

Alors si vous ne voulez pas finir comme cette grenouille, n’hésitez pas à lire ce livre, et consultez le site Internet ou la chaîne Youtube d’Olivier Clerc avant d’être cuit !

Rédigé par Jean-Pierre Besse, pour les capsules du CEP.